Le château de Camarsac

Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE

Histoire du château

A la fin du XIe siècle, les hautes plaines de l'Entre-Deux-Mers n'offraient à l'oeil qu'une contrée à peu près inculte, au milieu de laquelle fût bâtie une maison forte. Cette maison forte et ses seigneurs disparurent pendant les siècles suivants pour réapparaître au XIVe et, sur l'emplacement de la vieille maison forte, l'un d'eux bâtit le château de Camarsac, auquel, suivant une tradition ancienne, le Prince Noir (Edouard de Woodstock) aida de son influence et de son argent. Il y avait peu de temps qu'il était achevé lorsque Duguesclin, qui guerroyait dans l'Entre-Deux-Mers, s'en empara. Il fût acheté en 1407 par les frères Canteloup.

En 1408, ces derniers commencèrent à le faire restaurer. Le sénéchal ordonna à Monet de Canteloup de s'arrêter. La destruction fût ordonnée. Monet appela de la décision du sénéchal au roi d'Angleterre. Henri IV ordonna de surseoir à la démolition et autorisa la continuation des travaux.

Puis succédèrent les Gères en 1495. Dès le XVe, les meurtrières originelles furent remplacées par des fenêtres et des cheminées. Au XVIe fut construit un des plus imposants colombiers de la région. Surtout au XVIIIe, Pierre de Gères fit construire un grand corps de logis contre la façade méridionale ainsi que toute la ferme agricole.

L’ensemble du château subit de « grandes réparations » en 1858, travaux qui ont donné au château, selon Léo Drouyn, « un grand aspect décoratif ».

* Extraits de Les Châteaux historiques et vinicoles de la Gironde, Edouard Guillon, Tome troisième. 1868.

Oenotourisme

Ouverture, convivialité, lisibilité sont inscrits dans la volonté de développement du château. Thierry Lurton vous accueille à l'occasion de portes ouvertes régulières et de nombreux évènements tout au long de l'année : rencontres sportives, manifestations culturelles, mais aussi moments festifs avec les marchés d'été et de Noël...

Informations et réservations : +33 6 35 46 47 06 / +33 5 56 52 53 53 -

http://camarsac.com/chateaudecamarsac.asp 

Retrouvez les évènements du château de Camarsac sur notre page Actualités 

 

 

L'église de Camarsac

 

 

Source : Numéro 33083_1 du Petit Patrimoine

 

 Le blason de Camarsac

 

 

Écartelé d'azur et de gueules ; au premier à l'écrevisse cousue de gueules ; au deuxième au château d'argent, donjonné, ouvert et ajouré du champ, maçonné de sable ; au troisième au léopard d'or armé et lampassé d'azur ; au quatrième au pied de genêt de sinople fleuri d'or.

 Les soldats de Camarsac « Morts pour la France »

C’est la mémoire de nos soldats morts en pleine jeunesse durant la Grande Guerre de 14-18 qu'Arlette Venelle a souhaité voir honorée. C’est pourquoi, il lui ait apparu important de parler des 14 hommes dont le nom figure aux Morts de notre commune de Camarsac, afin que leur sacrifice ne tombe pas dans l’oubli.


Vous, vous vous en souvenez ! Mais le souvenir s’estompe pour nos enfants …


C’est à nous tous de prendre le relais pour transmettre leur souvenir et inculper le respect à l’égard de ces hommes qui sont morts pour la France. Je tente à travers ce document, de vous parler d’eux. Aurais-je réussi, je l’espère.

Les soldats de Camarsac


C’est vous qui prendrez le relais pour la transmission du souvenir et le respect pour nos morts pour la France.

Faisons en sorte que le 11 Novembre ne soit pas seulement une cérémonie annuelle autour du monument édifié à leur mémoire.